Alt-svc

L'en-tête du service de remplacement (Alt-svc:) et sa trame ALT-SVC HTTP/2 correspondante ne sont pas créés spécifiquement pour QUIC ou HTTP/3. Ils font partie d'un mécanisme déjà conçu et créé pour qu'un serveur indique à un client: "Regardez, je lance le même service sur CET HÔTE en utilisant CE PROTOCOLE sur CE PORT" *. Voir les détails dans la RFC 7838.

Un client qui reçoit une telle réponse Alt-svc est ensuite invité, s’il le prend en charge et le souhaite, à se connecter en arrière-plan en parallèle à cet hôte donné - à l’aide du protocole spécifié - et s’il réussit à basculer ses opérations sur cela au lieu de la connexion initiale.

Si la connexion initiale utilise HTTP/2 ou même HTTP/1, le serveur peut répondre et indiquer au client qu'il peut se reconnecter et essayer HTTP/3. Cela pourrait être vers même hôte ou à un autre qui sait comment servir cette origine. Les informations fournies dans une telle réponse Alt-svc ont un temporisateur d'expiration, permettant aux clients de diriger les connexions et demandes ultérieures directement vers l'hôte alternatif à l'aide du protocole alternatif suggéré, pendant une certaine période.

Exemple

Un serveur HTTP incluant une en-tête Alt-Svc: dans sa réponse:

Alt-Svc: h3=":50781"

Cela indique que HTTP/3 est disponible sur le port UDP 50781 avec le même nom d'hôte que celui utilisé pour obtenir cette réponse.

Un client peut ensuite essayer de configurer une connexion QUIC avec cette destination et, en cas de succès, continuer à communiquer avec l’origine comme cela au lieu de la version HTTP initiale.

results matching ""

    No results matching ""