Spin Bit

Peut-être l'une des discussions de conception les plus longues au sein du groupe de travail QUIC, qui a fait l'objet de plusieurs centaines de mails et d'heures de discussions, concerne un seul bit: le Spin Bit.

Les partisans de ce bit insistent sur le fait qu'il est nécessaire que les opérateurs et les personnes se trouvant entre deux terminaisons QUIC puissent mesurer le temps de latence.

Les opposants à cette fonctionnalité n'aiment pas la potentielle fuite d'informations.

Faire tourner un bit

Les deux points de terminaison, le client et le serveur, conservent une valeur de rotation, 0 ou 1, pour chaque connexion QUIC, et définissent le bit de rotation sur les paquets qu'il envoie pour cette connexion sur la valeur appropriée.

Les deux côtés envoient ensuite des paquets avec ce bit de rotation défini sur la même valeur pendant toute la durée d'un aller-retour, puis la valeur est modifiée. L'effet est alors une impulsion de uns et de zéros dans ce champ binaire que les observateurs peuvent surveiller.

Cette mesure ne fonctionne que lorsque l'expéditeur n'est ni limité par l'application ni par le contrôle de flux, la réorganisation des paquets sur le réseau peut également rendre les données tumultueuses.

results matching ""

    No results matching ""